La pompe à chaleur : l’indispensable pour tout fleuriste

La pompe à chaleur : l’indispensable pour tout fleuriste

Le choix d’une pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur (PAC) est un double système (chauffage et climatisation) qui transforme les calories contenues dans l’air extérieur vers un bâtiment ou un local afin de le chauffer ou le refroidir à l’aide d’un compresseur et d'un échangeur de chaleur.

Soucieux de réduire nos consommations en boutique, l’installation d’une PAC nous a semblé être un choix intéressant. En effet, la pompe à chaleur est une réelle solution écologique, vu qu’elle utilise une source d'énergie renouvelable, ce qui réduit ainsi considérablement les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux systèmes à énergie fossile. 

La PAC entraîne également une réduction significative des coûts d'énergie car elle nécessite moins d'énergie pour fonctionner que les systèmes de chauffage classiques tels que les chaudières à fioul ou à gaz.

Suite aux conseils des experts ISOVA, nous avons fait le choix d’une pompe à chaleur air-air. Le gros avantage de celle-ci est qu’elle peut à la fois être utilisée pour le chauffage et le refroidissement d’un local.

Pompe a chaleur LUVBOX

L’installation avec les techniciens ISOVA

Les techniciens ont commencé par l’analyse des contraintes de la boutique afin de voir où ils allaient installer les deux unités et par quels moyens (l’unité intérieure devant être la plus proche possible de l’unité extérieure). Ils ont ensuite vu avec nous pour les besoins de la boutique en matière d’emplacement (afin que l’unité intérieure couvre au maximum la zone souhaitée en priorité) et d’aspect esthétique.

Après avoir pris en compte les contraintes de la boutique, ils ont convenu de la puissance de pompe à chaleur la plus adaptée à celle-ci. Dans le cas d’une PAC air-air, il faut normalement envisager 100 watts du m² pour refroidir la zone souhaitée. Cependant, dans le cas particulier du fleuriste et de l'humidité de sa zone de travail, il est nécessaire de rajouter 20%, la PAC devant également déshumidifier l’air de la boutique (et sa puissance devant donc être dans ce cas supérieure à la surface concernée).

La superficie de notre boutique étant de 45 m², celle-ci a en théorie besoin de 4500 watts. Cependant, suite à la particularité de notre métier, la puissance nécessaire est en fait de 5400 watts. C’est donc une PAC de 6 KW qui a été installée.

L’installation a duré trois jours au total, période pendant laquelle la boutique était fermée. Anita, notre vendeuse en magasin, était sur place lors de la pose : « L’installation de la pompe à chaleur s’est très bien passée. Les ouvriers : Enzo et Joao, étaient très sympathiques et pédagogues et m’ont expliqué de façon claire les commandes et la mise en service de la pompe à chaleur installée. »

Les aides mises en place par l’État

ISOVA nous a accompagnés du début à la fin dans l’obtention des aides mises en place par l’État. Nous avons tout d’abord bénéficié des aides CEE (Certificats d’Économie d'Énergie), dispositif payé par les pollueurs (chaque kilowatt dépensé doit être économisé). Cette aide financière s’adresse à tous les particuliers qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique et dont le logement a été achevé depuis plus de 2 ans. Nous avons également pu toucher le chèque efficacité énergétique, mis en place par la région Île de France et accessible à toutes les TPE-PME franciliennes de moins de 20 salariés. L’aide peut aller jusqu’à 10 000 euros.

Une pompe à chaleur silencieuse pour Paris

Malgré tous ses avantages, la pompe à chaleur est réputée pour ses nuisances sonores, causant souvent des problèmes de voisinage dans la capitale. Ainsi, comme il est stipulé dans la loi de 2016 qui encadre les bruits de voisinage, la pompe à chaleur ne doit pas dépasser 5 dB(A) sur la tranche horaire 7h-22h et 3 dB(A) sur la tranche horaire 22h-7h.

Nous avions également cette crainte, mais il existe aujourd’hui des PAC complètement adaptées à une installation dans Paris, grâce au mode silence qu’elles proposent (fait tourner le ventilateur de façon beaucoup plus lente et apporte donc un confort auditif malgré une légère baisse de performance). Résultat : une pompe à chaleur silencieuse et aucun problème de voisinage !

Une PAC réversible pour un fonctionnement toute l’année

L’avantage de la pompe à chaleur air-air recommandée par ISOVA est que celle-ci ne nous sert pas seulement en été pour la climatisation de nos fleurs. 

En effet, grâce à son aspect réversible, elle nous permet également de chauffer la boutique en hiver, fonctionnant ainsi toute l’année selon ses besoins. Cependant, même en hiver, le chauffage de la boutique reste léger, car nos fleurs, afin d'être bien conservées, doivent être maintenues entre 10 et 15 degrés maximum.

Un outil qui permet une meilleure conservation des fleurs

La climatisation de la PAC permet également une meilleure conservation de nos fleurs en été. En effet, les hortensias qui ont besoin de beaucoup plus d’eau et qui sont plus fragiles tiennent beaucoup mieux et sont beaucoup plus jolis depuis l’installation de la climatisation. Il en est de même pour les chrysanthèmes, les roses fraîches ou encore les tulipes, qui tombent beaucoup plus vite avec la chaleur.

fleur-frais

Un changement d’eau des vases moins fréquent qu’avant

Chez LUVBOX, afin de ne pas endommager nos fleurs avec de la poussière et des bactéries, nous changeons leur eau assez souvent. Certaines de nos fleurs nécessitent un soin encore plus particulier. C’est notamment le cas pour les pivoines, dont le remplacement de l’eau doit être fait tous les jours, afin de conserver leur éclat le plus longtemps possible.

Anita, notre fleuriste en magasin, a cependant remarqué depuis la pose qu’elle avait besoin de changer l’eau des fleurs moins souvent qu’avant, l’eau restant propre plus longtemps avec la climatisation. « Avant, je la changeais tous les jours. Désormais, grâce à la climatisation, je le fais tous les 2-3 jours seulement. »

Rappel des lois

Pour rappel, depuis le 5 octobre 2022, comme l’indique le décret numéro 2022-1295, il est obligatoire pour les propriétaires et exploitants de locaux accueillant une activité tertiaire  « de fermer les portes de locaux chauffés ou refroidis donnant sur l'extérieur », sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros. En effet, « lorsqu'un ou plusieurs de ces systèmes de chauffage ou de climatisation fonctionnent, ces systèmes de fermeture ne doivent pas, en condition normale d’exploitation, être maintenus ouverts par l’exploitant du bâtiment ou de la partie de bâtiment concerné, y compris pendant les heures d’ouverture aux usagers ». Ce décret, au but écologique, permet ainsi d’éviter le gaspillage inutile de chaleur ou de fraîcheur en cas d’ouverture de porte ou de fenêtre. 

Il prévoit cependant comme exception les ouvertures permettant un renouvellement de l’air dans un but sanitaire (« cette disposition ne s'applique pas lorsque des exigences de renouvellement d'air intérieur le nécessitent afin de prévenir les risques mentionnés à l'article L. 153-2 ou lorsque les recommandations des autorités sanitaires le préconisent »).

Posted on 09/02/2023 by Mikael 973